Dispositifs pour le Vivant

Membres de M2A impliqués dans le thème : 

E. Le Clézio (Pr), B. Charlot (CR), F. Bardin (Pr), D. Laux (MC), J.-Y. Ferrandis (IR), A. Mograne (Doctorant), R. Desgarceaux (Doctorant)

Les travaux de cet axe sont issus d'une volonté relativement récente du groupe d'étendre ses recherches à l'étude de milieux biologiques. Bien que d'ampleur parfois plus modeste que ceux des précédents thèmes, les travaux présentés correspondent, pour le groupe M2A, à une volonté affichée d'adapter ses compétences à la fragilité et la forte hétérogénéité intrinsèques de ces milieux.

En particulier, le groupe M2A a acquis, depuis plusieurs années, une expertise reconnue dans le domaine du développement de circuits microfluidiques appliqués à l’étude du comportement de cellules biologiques. Ceci a été rendu possible grâce à la mise en œuvre de collaborations académiques pérennes avec des laboratoires de biologie/santé. En particulier, des microdispositifs à cellules et microfluidiques ont été développés pour des applications à la régénération cellulaire, en collaboration avec différentes équipes de l’INSERM. Les travaux proposés visent au développement d’outils autorisant le guidage de croissance axonal ou la stimulation multi-physique de neurones. L'exposé de ces travaux est développé dans la page BioMEMS.

En partenariat avec l'Unité de Physiologie & Médecine Expérimentale du Cœur et des Muscles (INSERM U1046), nous avons de plus, lors de précédents CPER, développé une méthode innovante de caractérisation de l’élasticité de tissus musculaires destinée au diagnostic de certaines myopathies humaines. Ces travaux se sont poursuivis, depuis 2013, dans le cadre d’une thèse en partenariat avec le service de Chirurgie Cardiaque du CHRU. Ils visent au développement d’un dispositif de suivi, en temps réel, de la dynamique thermique du myocarde en vue de l'étude de la souffrance myocardique per et post opératoire. L'exposé de ces travaux est développé dans la page Dispositifs pour la caractérisation de muscles.

Enfin, mettant à profit une correspondance température/fréquence, le groupe M2A a développé une méthode d'identification des modules dynamiques de matériaux visqueux, à température ambiante plus adéquate à l'étude des milieux biologiques. La large gamme de fréquences mise en œuvre est alors équivalente à une excursion thermique de l'ordre d'une centaine de degrés. Ces travaux ont été valorisés lors du dernier plan quinquennal à travers un transfert de technologie vers la société Défi Systèmes. Ils se poursuivent actuellement dans le cadre d’une thèse et d’un post-doctorat financé par le Labex Numev sur le thème de la caractérisation viscoélastique du sang. L'exposé de ces travaux est développé dans la page Dispositifs ultrasonores pour la caractérisation de milieux viscoélastiques.