Microscopie Acoustique

Membres de M2A impliqués dans le thème : 

G. Despaux (Pr), E. Le Clézio (Pr), D. Laux (MC), Delaunay T. (MC), Augereau F. (MC), M. Chrifi-Alaoui (Doctorante),  M. Essabar (Doctorant), M. Marchetti (Doctorante), H. Saikouk (Doctorant)

Le groupe M2A est l'une des seules équipes en Europe à concevoir et réaliser des systèmes de microscopie acoustique autorisant la caractérisation et l'imagerie de matériaux à des fréquences voisines du GHz. En plus de 20 ans, nous avons, entre autres, développé et optimisé des dispositifs dédiés à la mesure de modules élastiques de combustibles nucléaires. Appliqués au suivi pluriannuel de leur évolution sous irradiation, ces travaux ont fortement contribué à l'amélioration de la compréhension des mécanismes physiques mis en jeu lors d'une combustion, participant ainsi à l'optimisation de la gestion du parc nucléaire français et mondial. Dans ce cadre, nous avons, à partir de 2009, conçu un microscope acoustique de nouvelle génération dédié à l’examen de matériaux fortement radioactifs. Sa mise en service, au centre de recherche de la Commission Européenne ITU de Karlsruhe en appui des ressources matérielles existantes (SEM, SIMS, XRF), constitue alors une première mondiale permettant au personnel du centre de recherche Européen ITU, formé par le groupe M2A, d'utiliser l’appareil en routine dans le cadre d'un contrat de collaboration, formation et assistance conclu avec l’European Atomic Energy Community. Ces travaux, couplés à des mesures que nous avons réalisées lors de programmes internationaux, ont permis de mesurer, pour la première fois au niveau mondial, l’évolution des propriétés mécaniques du combustible de l’entrée en réacteur jusqu’à plus de 10 ans de fonctionnement. Ces travaux sont actuellement étendus au sein du groupe afin de proposer, de manière proactive, des dispositifs permettant de répondre à des problématiques émergentes telles que la caractérisation de l’interface pastille/gaine. Quatre thèses sont actuellement dirigées sur ce thème. Elles concernent respectivement la caractérisation de crayons ou de plaques combustibles, l’optimisation de capteurs pour de l’imagerie quantitative et le contrôle de structures multicouches de l’industrie microélectronique.