A l’IES, le maillon indispensable Recherche-Entreprises qui allie avancées scientifiques et innovation : les 7 start-up hébergées (article La Tribune)


Voir l'article de La Tribune

Les DEEP TECH

Les « Deep Tech », start-up issues de la recherche, apportent l’innovation dans les entreprises : l’exemple de la Société Bonetag (Stéphane Naudi, Chirurgien) et de l’IES (Arnaud Vena, Maître de Conférences) voir l'article d'Objectif LR

 

 

Un détecteur en graphène pour les ondes térahertz

L'article "Terahertz Detection and Imaging using Graphene Ballistic Rectifiers" publié dans la revue Nano Letters sur des travaux menés conjointement dans les laboratoires IES et L2C, est en ligne. Voir l'article


Contact chercheur IES : Jérémie Torres

 

Etude publiée dans NANOPHOTONICS

Détection de molécules de vanilline par spectroscopie vibrationnelle exaltée à base de semi-conducteurs - Groupe NANOMIR

Cette étude, publiée dans le journal Nanophotonics, montre la détection de molécules de vanilline en très faible quantité (moins de 12 femto-gramme par antenne, figure de droite) déposées sur des résonateurs plasmoniques tout-semi-conducteur (figure gauche). L’intérêt de cette approche est de pouvoir développer des biocapteurs plasmoniques (ondes de surface résultant du couplage fort entre la lumière et les porteurs libres du métal) sur une plateforme utilisant les avancés de la technologie silicium. Des effets de forte anisotropie des antennes plasmoniques permettent de couvrir des grandes gammes spectrales en ajustant la polarisation de la lumière. Les facteurs d’exaltation de l’absorption des molécules de vanilline mesurés sont de 15 000. Il s’agit de la plus forte valeur rapportée pour des semi-conducteurs fortement dopés.

Lire la suite : Etude publiée dans NANOPHOTONICS

"Une puce va permettre de mieux comprendre la maladie de Huntington"

Notre collègue Benoit Charlot, chargé de recherche au CNRS, participe à cette avancée technologique et médicale. Article publié dans "Sciences et Avenir"

 

Publication dans le journal Optica

Cette étude, publiée dans le journal Optica, permet d’apporter une vision microscopique des ondes (plasmons polaritons de surface) qui se propagent à l’interface d’empilements périodiques de fines couches métalliques (InAs dopé) et diélectriques (InAs non dopé) qu’on appelle aussi méta-matériaux hyperboliques. Ces méta-matériaux hyperboliques présentent un grand intérêt pour les applications en nano-photonique (réduction de taille des composants, exaltation de l’émission de photons, réfraction négative, …). La microscopie d’émission thermique en champ proche a permis d’avoir une image submicronique de ces méta-matériaux hyperboliques. A proximité de la surface (< 100 nm), leur nanostructuration conditionne leurs propriétés optiques. En revanche, à grande distance (> 100 nm), les métamatériaux hyperboliques peuvent être considérés comme des matériaux homogènes sans nécessité de prendre en considération leur nano-structuration. C’est le régime d’homogénéisation.

Ces travaux de recherche sont le résultat d’une coopération entre l’Institut d’Electronique et des Systèmes, le Laboratoire Charles Fabry et l’Institut Langevin.

Référence : Florent Peragut, Laurent Cerutti, Alexei Baranov, Jean-Paul Hugonin, Thierry Taliercio, Yannick De Wilde, and Jean-Jacques Greffet. Hyperbolic metamaterials and surface plasmon polaritons, Optica 4, 1409 (2017), https://doi.org/10.1364/OPTICA.4.001409

Publication Nature Communications

“Piezo-generated charge mapping revealed through Direct Piezoelectric Force Microscopy”

Figure : composition 3D des propriétés du matériau : topographie, génération de charge (fA), et réponse électromécanique. La taille de l'image est de 30x15 micromètres.

Cette étude révèle la génération de charge à l'échelle nanométrique des matériaux piézoélectriques et ferroélectriques grâce à une nouvelle méthode de microscopie de force atomique (AFM) appelée « Direct Piezoelectric Force Microscopy  DPFM ». La nouveauté de la méthode est la possibilité de mesurer les charges générées par la force appliquée par une pointe AFM, en raison de l'effet piézoélectrique direct. Avec l'utilisation d'un amplificateur spécial fourni par Analog Devices, de minuscules quantités de charges générées peuvent être mesurées. L'amplificateur, de la famille des ADA4530, présente un très faible courant de fuite inférieur à 0,1 fA, ce qui permet de réaliserla première cartographie de charges piézogénérées des couches minces d’oxydes complexes piézoélectriques et ferroélectriques. Cette méthodologie a aussi l’avantage de pouvoir être utilisée simultanément avec des mesures standard de microscopie à force piézoélectrique. Ces travaux de recherche sont le résultat d’une coopération entre l’IES CNRS-UM (Adrien Carretero groupe M2A) et l’ICMAB-CSIC (groupes Nanoparticles and Nanocomposites et Scanning Probe Microscopy Laboratory). L'étude a donné lieu à un brevet européen et est actuellement en cours de commercialisation (device and method for mapping ferroelectric samples.  Andres Gomez, Marti Gich, Adrien Carretero-Genevrier, Teresa Puig, Xavier Obradors).

Reference: A.Gomez, M. Gich, A. Carretero-Genevrier, T. Puig, X. Obradors. Piezo-generated charge mapping revealed through Direct Piezoelectric Force Microscopy. Nature Communication DOI 10.1038/s41467-017-01361-2. (2017). http://www.nature.com/ncomms

Communiqués de presse :

https://www.nanowerk.com/nanotechnology-news/newsid=48408.php

http://www.icmab.csic.es/turning-the-microscope-upside-down-to-measure-the-piezoelectricity-of-materials-at-the-nanoscale

En savoir plus sur la thématique : Nanomatériaux à base d’oxydes fonctionnels pour la conception de nouveaux capteurs innovants (www.nanochemlab.com)

En savoir plus sur le groupe M2A

 

A la "une" du journal Small “Electric and Mechanical Switching of Ferroelectric and Resistive States in Semiconducting BaTiO3–δ Films on Silicon”

Cette étude, publiée dans le journal Small, montre l'énorme potentiel de combiner les méthodes de dépôt physique et chimique pour intégrer des couches minces épitaxiées à base de BaTiO3-δ semiconducteur sur silicium. Cette stratégie de croissance se traduit par des nanostructures 1D épitaxiées de BaTiO3-δ /La0.7Sr0.3MnO3 /SrTiO3 /Si qui améliorent la réponse flexoélectrique du système. Elles permettent de contrôler la polarisation ferroélectrique et la conductivité locale (commutation résistive) de cet oxyde fonctionnel lors de l'application d’une force mécanique. Ces travaux fournissent une voie innovante vers la conception et l'intégration sur le silicium de dispositifs non volatils avec contrôle mécanoélectrique, qui pourrait trouver des applications dans le stockage de données et les capteurs.

Ces travaux de recherche sont le résultat d’une coopération entre l’IES-CNRS, l’INL-CNRS et l’ICMAB-CSIC.

Reference : Andrés Gómez, José Manuel VilaFungueiriño, Rahma Moalla, Guillaume SaintGirons, Jaume Gázquez, María Varela, Romain Bachelet, Martí Gich, Francisco Rivadulla and Adrián CarreteroGenevrier*. Electric and Mechanical Switching of Ferroelectric and Resistive States in Semiconducting BaTiO3–δ Films on Silicon. Small DOI: 10.1002/smll.201701614.

 

Une innovation pour rendre intelligentes les prothèses de genou

Coopération entre la Société Bonetag (Stéphane Naudi, chirurgien orthopédiste) et l'IES (Arnaud Vena, MCF du Groupe M2A du Département Capteurs Composants Systèmes) pour tracer les implantations de prothèses afin de s'assurer de leur bon fonctionnement. Et surtout de prévoir leur remplacement en cas d'infection ou d'obsolescence du modèle grâce à une puce RFID (Radio Frequency Identification). Une innovation disponible sur le marché dès 2019 ?
Pour en savoir plus :
L'article de Sciences et Avenir
La page du groupe M2A

 

 

 

A Montpellier on imagine l'appartement du futur

Un gant connecté fabriqué en France en partenariat avec l'IES