Bâtiment IES
Bâtiment 5 Campus St Priest

L'IES en bref

L'IES spécialiste des composants et systèmes électroniques fiables pour l'Observation et la Mesure

L'IES et ses équipes de recherche : Focus sur le groupe M2A

Le groupe M2A collabore avec des centres de recherche et des industries nationales et internationales afin de développer des capteurs hautes fréquences et dispositifs associés permettant la caractérisation et l'imagerie de l'ensemble crayon/combustible. Les travaux menés, tant du point de vue fondamental qu'applicatif, ont pour objectif de concevoir des systèmes de haute résolution dont l'implantation au sein de milieux hostiles permettent  le suivi du fonctionnement de réacteurs de recherche, l'optimisation du combustible civil ou l'analyse de matériaux post-irradiation [1]. 

[1] M. Marchetti , D. Laux , L. Fongaro, T. Wiss, P. Van Uffelen, G. Despaux, V.V. Rondinella. "Physical and mechanical characterization of irradiated uranium dioxide with a broad burnup range and different dopants using acoustic microscopy." Journal of Nuclear materials (494). 322-329. 2017

En savoir plus sur la thématique Capteurs Acoustiques Hautes Températures

En savoir plus sur la thématique Microscopie Acoustique


 L’entreprise TAGEOS S.A.S  et l’Institut Electronique et des Systèmes (IES) sont les lauréats d’un appel à projet ANR Labcom (2015) pour la mise en place d’un laboratoire commun appelé « Smart Passive RFID Laboratory » (SPID-Lab). La création de cette structure scelle une collaboration initiée en 2006 et fixe comme objectif la mise en commun de leurs compétences dans le but d’étudier et concevoir des étiquettes RFID (identification par radiofréquences) passives avec capteur. Ces nouveaux produits RFID doivent pouvoir être produits en grands volumes tout en respectant l’environnement et à un prix de revient relativement minime. Les marchés visés sont ceux du « smart packaging » alimentaire et pharmaceutique mais aussi celui du dispositif médical.

En savoir plus sur la thématique RFID & Capteurs


Le groupe M2A collabore avec des industries et des centres de recherches nationaux et internationaux  afin de développer des capteurs inertiels permettant la mesure d’accélération et de vitesse de rotation dans des conditions environnementales extrêmes. En effet, ces dispositifs sont capables de résister à des accélérations de l’ordre de 50 000g et dans le cas des accéléromètres, en plus de les supporter, de les mesurer. Les travaux menés, aussi bien d’un point de vue fondamental qu'applicatif, ont pour objectif de concevoir des gyromètres et des accéléromètres dont les applications dans le domaine de la défense et du génie civil permettent d’instrumenter pour un meilleur suivi les structures et les équipements utilisés dans ces deux domaines [1]. 

[1] Garraud, A.; Combette, P.; Gosalbes, J.; Charlot, B.; Giani, A. First High-g Measurement by Thermal Accelerometers. In Proceedings of the 2011 16th International Solid-State Sensors, Actuators and Microsystems Conference, Beijing, China, 5–9 June 2011.

L'IES, 4 THEMATIQUES FORTES : INFRA-ROUGE, FIABILITÉ, CAPTEURS ET TÉRAHERTZ

IES Institut d’Electronique et des Systèmes est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de l’UM2. Fort de ses 220 collaborateurs, il est reconnu aujourd’hui au niveau de l’état de l’art mondial pour ses connaissances scientifiques et technologiques, dans les domaines de l’INFRA-ROUGE, de la FIABILITE, des CAPTEURS et du TERAHERTZ.

De par ses compétences et ses savoir-faire dans ces domaines, l’IES est à même d’apporter des solutions innovantes pour l’observation, la mesure et l’analyse des phénomènes physiques qui nous entourent et de participer ainsi à la résolution des enjeux sociétaux de ce début de XXIème siècle (énergie, eau, alimentation, santé, urbanisme, sécurité, évolution climatique, pollution etc.).

 

Pour rester à la pointe de l’innovation et conscients des besoins et demandes en matière de mesures toujours plus complexes, la stratégie scientifique de l’IES est essentiellement orientée vers les évolutions scientifiques et techniques des composants et systèmes qui devront être de plus en plus :

 

- intégrés (miniaturisation, nanotechnologies, intégration de puissance, etc.)
- performants (sources/ détecteurs dans de nouvelles gammes spectrales de l’IR et du THz, composants faible bruit)
- communicants (augmentation des bandes passantes, THz, RFID, Antennes, etc.)
- vectorisés (drones, pico-satellites, sondes hydrauliques, etc.)
- autonomes énergétiquement (efficacité énergétique, micro-sources d’énergie, etc.)
- fiables (fiabilité de l’électronique et des matériaux, du spatial au terrestre, en milieux agressifs)

Structure organisationnelle

LIEs ert structuré autour de trois départements de recherche auxquels il faut ajouter des Services Techniques et Administratifs d’appui à la recherche. Les Services Techniques disposent d’un atelier de mécanique et d’un atelier d’électronique et nous gérons également 4 plateformes technologiques : CTM (salle blanche dédiée à la microélectronique), HERMES (bancs de mesures et de caractérisations hyperfréquence), TERALAB (térahertz), RHEOLOGIQUE.

L’IES et l’Enseignement

En complément de ses activités de recherche, les cœurs de métiers de l’IES se retrouvent également au sein des masters d’enseignement gérés par les E/C de l'UMR, dans les spécialités :

- du Master EEA :

- Electronique Photonique Nanotechnologie

- Energie et Fiabilité

- Optoélectronique – Hyperfréquences

- Capteurs et Systèmes Associés

- Sûreté de Fonctionnement en Ingénierie Spatiale

- des Masters pluridisciplinaires (co-gestion) :

- Energie

- STIC et Santé

- STIC et Environnement

Cette forte implication des personnels de l’IES dans la gestion de ces masters de notre UMR génère :

- du dynamisme dans les échanges scientifiques industriels via les stages étudiants (débouchant pour certains d’entre eux sur des thèses CIFRE)

- une vision sur l’employabilité des étudiants sur les aspects innovants

- une évolution des collaborations de type «recherche partenariale » avec les PME ou les grands groupes industriels.

L’IES affiche ainsi dans sa politique scientifique la volonté de rester présent dans ces masters adossés à ses activités de recherche plurielles.

L’IES et les partenariats

- Partenariats liés aux initiatives d'excellence :
La participation de l'IES au sein des structures Investissement d'Avenir est forte avec :
3 LABEX : NUMEV, SOLSTICE, GANEX
1 EQUIPEX : EXTRA

- Autres partenariats :
L’IES, au travers de ses chercheurs et enseignants chercheurs, est fortement impliqué dans d'autres partenariats à vocation structurantes :
- GDR : SEEDS, ERRATA, THz, NANOELEC,
- Co-laboratoire, IBM, IES, LIRMM
- C'NANO Grand Sud Ouest
- Fondation Van Allen
- Pôles de compétitivité : DERBI, OPTITEC, PopSud

Ainsi pour le plan quadriennal en cours, les stratégies scientifiques et organisationnelles de l'IES s'inscrivent pleinement dans les projets d'Excellence (Labex et Equipex) en cohérence avec les orientations nationales, la politique scientifique locale des Universités de la Région Languedoc-Roussillon et en adéquation avec ses cœurs de métiers centrés sur l'électronique qui lui donnent sa véritable identité dans son Institut de rattachement (INSIS) au sein du CNRS.

L'IES Institut d'Electronique et des Systèmes UMR5214

CNRSUniversité de Montpellier


Annuaire IES - Contact - Intranet© - Cloud

Réservation - Webmail